Les aides financières dans le service à la personne

En fonction de votre état de santé, de vos besoins et dans certaines conditions, vous pouvez prétendre à des aides financières de différents organismes :

 

·  Caisse de retraite principale.

·  Conseil Départemental (APA).

·  Caisses de Sécurité Sociale.

·  Mutuelles.

·  Caisse d’Allocation Familiale.

·  Autres.

 

Pour plus de renseignements concernant les aides financières, les formalités administratives et les démarches à effectuer, contactez votre responsable de secteur. (voir coordonnées en dernière page)

 

Vous pouvez également bénéficier des services de Sérénité-SAP sans aucune prise en charge ou en supplément de votre éventuelle prise en charge.

Dans ce cas, les prestations seront facturées au Taux Plein (Voir nos tarifs en vigueur).

 

La recherche de financement est entièrement gratuite, Sérénité-SAP pourra avec votre accord se rapprocher des différents organismes. Ces aides viendront se déduire éventuellement du montant de votre facture.

 

Présentation des différentes aides :

 

CNAV  - L’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH)

 

Elle s’adresse :

 

  • Aux retraités du régime général, hospitalisés ayant un projet de retour à domicile ou de sortie d’établissement
  • Aux personnes ayant des besoins temporaires et urgents à domicile au sortir d’une hospitalisation (GIR 5 ou 6)
  • Aux personnes dont les ressources mensuelles ne dépassent pas un plafond de revenus.

Elle permet la prise en charge d’aide humaine et d’aides techniques ou autres (transport, dépannage ...)

 

L’ARDH ne peut excéder trois mois.

 

CNAV - Le Plan d’Actions Personnalisé (PAP)

 

Les prestations peuvent être de natures diverses :

 

  • Aide à domicile
  • Portage de repas 
  • Transport accompagné
  • Participation à des ateliers de prévention (contre les chutes, sur le sommeil ou la nutrition...)

 

Pour pouvoir bénéficier d’un plan d’actions personnalisé, vous devez :

 

  • Etre titulaire d’une retraite du régime général de la Sécurité sociale à titre principal 
  • Etre âgé d’au moins 55 ans
  • Ne pas bénéficier d’une prise en charge d’un dispositif d’action sociale extérieur à l’Assurance Retraite

L’aide financière accordée par l’Assurance Retraite dans le cadre d’un plan d’actions personnalisé peut atteindre 3 000 € par an. Une participation financière vous est demandée.

Cette contribution dépend du niveau de vos revenus et peut varier entre 10% et 73%.

 

La caisse de retraite complémentaire principale

 

Il est conseillé de vérifier auprès de l’Assistante Sociale de votre principale caisse de retraite

complémentaire, si des aides financières au maintien à domicile ne sont pas allouées.

 

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

 

Principalement financée par le Département, l’APA renforce le dispositif départemental d’action en faveur des personnes âgées en perte d’autonomie et remplace la Prestation Spécifique Dépendance (PSD).

 

L’APA n’est pas récupérable sur les successions.

 

Cette allocation est adaptée à chaque situation et est faite par référence à la Grille Nationale AGGIR.

Pour bénéficier de l’APA, la personne doit avoir plus de 60 ans et doit justifier d’une résidence stable et régulière en France. La détermination du degré d’autonomie repose sur l’évaluation précise des capacités de la personne à effectuer seule les actes de la vie courante.

 

L'APA (créée par la loi du 20 Juillet 2001) est destinée à prendre en charge les aides, de toute nature, nécessaires pour accomplir les actes de la vie quotidienne (ménage, portage de repas, aide à la toilette, aménagement de l'habitat...). Cette aide peut être versée pour financer soit un plan d'aide à domicile, soit un accueil en établissement.

Cette aide est versée par le conseil départemental du département de résidence de la personne âgée.

Une participation, variable selon les revenus, peut rester à la charge de la personne âgée.

L'APA est déterminée sur la base d'un barème national unique. Son montant dépend du degré de dépendance.

La perte d'autonomie est mesurée par une grille qui comporte 6 groupes, des personnes les plus dépendantes physiquement et psychologiquement (GIR1) aux personnes valides (GIR6).

Seules les personnes souffrant d'une perte d'autonomie classées dans les catégories G.I.R. 1 à G.I.R 4 peuvent bénéficier de l’A.P.A. Celle-ci n'est pas cumulable avec certaines prestations ayant un objet similaire (allocation compensatrice pour tierce personne, aide-ménagère à domicile, ...).

 

Varie en fonction des ressources :

 

Pour son calcul, sont pris en compte :

Les revenus annuels déclarés (pensions, retraites, revenus fonciers, etc.) et les revenus soumis au prélèvement libératoire (intérêts d'un compte sur livret, etc.). Si le bénéficiaire vit en couple, les

ressources du conjoint (mariage et PACS) ou du concubin sont également pris en compte.

 

En revanche, certains revenus ne sont pas pris en compte (retraite du combattant, pensions alimentaires...). L'APA est versée mensuellement, sauf si le besoin d'aide nécessite un effort particulier sur une période donnée.

 

Le plan d'aide est déterminé par une équipe médico-sociale départementale.

Cette équipe dresse la liste de l'ensemble des aides nécessaires au maintien à domicile de la personne.

Le montant de l'allocation versée sera alors calculé en fonction du coût du plan. Le bénéficiaire peut faire appel à des services spécialisés d'aide à domicile agréés.

 

La part restant à la charge de la personne âgée :

En fonction des ressources du bénéficiaire, le montant de l’APA peut être diminué d'une participation restant à sa charge.

 

Pour toute question se rapportant aux personnes âgées, un numéro d’appel unique du conseil départemental est à votre disposition :

 

Tél : 03 86 72 85 00

 

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

 

Mise en place en février 2005, la PCH succède à l’ACTP. Cette aide est versée sans condition de ressources par le département. Elle prend en charge les frais relatifs aux aides humaines et techniques.

Pour bénéficier de la PCH, le handicap doit générer de façon définitive ou pour une durée prévisible d'au moins 1 an :

 

  • Une difficulté absolue pour réaliser au moins 1 activité essentielle
  • Une difficulté grave pour effectuer au moins 2 activités essentielles

 

Il faut remplir des conditions de résidence spécifiques (lieux de vie, ressortissant de nationalité étrangère). Enfin, il faut avoir moins de 60 ans.

Vous trouverez plus d’informations auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées.

 

La Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE)

 

Elle vous permet de bénéficier d’exonération de charges de cotisations sociales pour l’embauche d’une auxiliaire parentale.

Elle comprend :

 

  • Une prime à la naissance ou d’adoption
  • Une allocation de base
  • Un complément du libre choix du mode de garde
  • Un complément du libre choix d’activité (si vous réduisez ou cessez votre activité pour vous occuper de vos enfants)

 

 

 

 

 

 

Ouverture prochaine de notre nouvelle agence à Pont Sur Yonne

Découvrez l'article du magazine L'YONNE EN TETE sur Sérénité SAP

Découvrez l'article sur Christelle MARSY, Directrice de SERENITE SAP, paru dans l'Yonne Républicaine le 15 Octobre 2016

Découvrez l'article sur SERENITE SAP paru dans le magazine "Yonne Média"de Septembre 2016

Article Yonne Média Magazine
article yonne-media magazine.jpg
Image JPG [965.2 KB]

Contact

Sérénité SAP

Cabinet médical

10 rue du Maréchal Leclerc

89140

Serbonnes

Vous pouvez nous joindre 
24h/24 et 7j/7 au :

 

03 86 64 20 08 03 86 64 20 08

Ou en utilisant notre formulaire de contact.

 

Christelle Marsy, directrice de Sérénité SAP :

 "J'ai souhaité créer une entreprise à caractère familiale, et de proximité, afin de préserver au maximum l'aspect humain de notre profession"

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Sérénité SAP

Appel

Email